Biographie

À 16 ans Karl découvre Robert Johnson et c’est le choc ! il est subjugué par l’efficacité du bottleneck et du style « une gratte, une voix ». Continuant sur la lancée, il recherche les Bluesmen de cette époque (Son House, Skip James, Bukka White etc…), et, désirant retrouver la couleur de tous ces musiciens, commence son apprentissage.

Une incursion dans le monde ouvrier, ainsi qu’un déboire conjugal, achèveront sa formation et c’est tout naturellement qu’il en arrive à vivre comme un hobo (vivant de manches, de caf’ conc’ et de nuits à la belle étoile).

Ce parcours finit par le conduire en Bretagne, pays de cocagne pour musiciens itinérants.
Karl ne s’est pas contenté d’attendre à minuit à la croisée des chemins que le diable vienne lui proposer son pacte : le talent en échange de son âme. Il est descendu aux enfers avec sa guitare et il en est revenu pour enregistrer son premier album solo : « I WANNA SAY… »

Trois ans ont passé, Karl se met à la composition d’un deuxième album, lorsqu’un événement de vie radical vient à changer l’orientation et la couleur de celui-ci. Il devient : « Hi, Papa Legba !! »


Photos de presse et communication

Téléchargez ces images optimisées pour une utilisation sur le Web, en faisant un clic droit, puis cliquez sur « Enregistrer l’image sous » et renseignez la destination de votre choix ; ou téléchargez ces images en haute résolution, optimisées pour une utilisation en impression en suivant les liens disponibles sous les images.

Télécharger ces deux images en haute définition (dossier compressé .zip de 11 Mo)

Télécharger ces deux images en haute définition (dossier compressé .zip de 8,45 Mo)

Télécharger ces deux images en haute définition (dossier compressé .zip de 7,16 Mo)

Clip vidéo du titre Blues Man de Karl Halby

aff56c4385969d7b128569639db53aee[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[